Sauver ma trésorerie

MES FINANCES DANS LA CRISE


# Les mesures de niveau national

Prêts garantis par l’État :

jusqu'au 31 décembre, un prêt garanti par l’État peut être demandé par les entreprises à leur banque habituelle pour soutenir leur trésorerie. Ce prêt pourra représenter jusqu'à 3 mois de chiffre d'affaires 2019, ou 2 années de masse salariale pour les entreprises innovantes ou créées depuis le 1er janvier 2019. Aucun remboursement ne sera exigé la première année ; l'entreprise pourra choisir d'amortir le prêt sur une durée maximale de cinq ans.


Conditions d'éligibilité : entreprises de toute taille, quelle que soit la forme juridique (notamment sociétés, commerçants, artisans, exploitants agricoles, professions libérales, micro-entrepreneurs, associations et fondations ayant une activité économique) sauf sociétés civiles immobilières (SCI) établissement de crédit et sociétés de financement

- PROCEDURE POUR L'OBTENTION D'UN PRÊT

au 13 juin 2020 

Le gouvernement permet à certaines PME qui n'ont pas pu obtenir le PGE et qui présentent des perspectives réelles de redressement, de bénéficier  d'avances remboursables jusqu'à 800 000 € suite à un décret publié samedi 13 juin

Cette aide, plafonnée à 800.000 euros, «prend la forme d'une avance remboursable, dont la durée d'amortissement est limitée à dix ans, comprenant un différé d'amortissement en capital limité à trois ans.

# Mesures spécifiques portées par BPI France

Pour soutenir les entreprises dont l’activité est impactée par le coronavirus, Bpifrance a mis en place une série de mesures et un accès dédié pour les renseigner et les orienter pour traiter leurs problèmes de trésorerie.

► Octroi de la garantie Bpifrance pour les prêts de trésorerie accordés par les banques
►Prolongation des garanties classiques des crédits d’investissement pour accompagner les réaménagements opérés par les banques, sans frais de gestion
►Suspension de l’appel des échéances en capital et intérêts de la majorité des financements octroyés par Bpifrance à compter du 24 mars et pour une durée de 6 mois
►Plusieurs types de prêts

1. prêt de soutien à la trésorerie sans garantie sans sûretés réelles sur les actifs de la société ou de son dirigeant
2. prêt Rebond avec les régions de 10 à 300 000 euros bonifié sur une durée de 7 ans avec 2 ans de différé
3. prêt atout jusqu'à 5M pour les PME et plusieurs dizaines de millions d'euros pour les ETI octroyé sur une durée de 3 à 5 ans avec un différé d'amortissement.
- EN SAVOIR PLUS

#Soutien spécifique pour les professions juridiques

La Banque des Territoires (groupe Caisse des dépôts) en direction des professions juridiques a débloqué une 1ere enveloppe de trésorerie exceptionnelle de 500 M avec deux mesures :

►le report sans frais des échéances de prêt du 12 mars au 15 septembre 2020
►le financement des charges d'exploitation sous forme d'autorisation de découvert ou de prêt de trésorerie.
- EN SAVOIR PLUS

#  Échéances sociales - fiscales

 au 5 juin 2020 

De nouvelles mesures sont prises pour assouplir les modalités de paiement des acomptes  d'IS et de CVAE en fonction du résultat prévisionnel de l'exercice

En savoir plus

Les entreprises en difficultés peuvent obtenir l'octroi de délais (échelonnements de paiements) et la remise des majorations et pénalités de retard sur les périodes ciblées

au 5 juin 2020 

Possibilité de report des cotisations sociales pour le mois de juin sur demande

En savoir plus : dossier CPME

Travailleurs indépendants échéance du 20 mars non prélevée
Artisans/commerçants : secu-independants.fr
Professions libérales : urssaf.fr

URSSAF : votre assistant virtuel
Travailleurs indépendants, autoentrepreneurs, artistes auteurs, professionnel libéral… Un assistant virtuel des réseaux des URSSAF répond à vos questions sur le report de cotisations, sur les échéances des déclarations, sur les recouvrements…
- EN SAVOIR PLUS

# Autres mesures :

► Report paiement loyers, factures, eau, gaz, électricité
Demande directe auprès du prestataire/fournisseur
► Report des échéances fiscales/DGFIP
Travailleurs indépendants : espace personnel sur impots.gouv.fr

# Plan de soutien aux entreprises exportatrices

Ce plan d’urgence permet de soutenir les entreprises exportatrices face aux conséquences immédiates de la crise, notamment en sécurisant leur trésorerie, et d’assurer leur rebond à l’international après la crise. Il s’adresse en particulier aux PME et ETI, moteurs essentiels pour les filières industrielles dans les territoires. Il vient compléter les mesures d’urgence prises par le Gouvernement en soutien aux entreprises françaises.
- CONSULTER

#Faire appel à la médiation pour récupérer des créances ou ré-échelonner son crédit

La médiation des entreprises peut vous aider à récupérer des créances auprès de vos clients et fournisseurs. Le médiateur du crédit peut, lui, vous aider à négocier avec votre banque pour revoir l’échéancier de votre dette bancaire ou obtenir un crédit en cas de refus.

Médiation des entreprises - pour en savoir plus

Médiation du crédit - pour en savoir plus

#PM'UP COVID-19

La Région Ile-de-France s'engage à octroyer une nouvelle aide complémentaire allant jusqu'à 800 000 € pour soutenir les projets visant à sécuriser les approvisionnements stratégiques pour la société et l’économie franciliennes qui se trouvent menacées par les conséquences de la crise du virus Covid-19.

Cette aide vise :

►A adapter ou compléter un outil industriel pour fabriquer des respirateurs, des gels hydroalcooliques, des masques, des visières, des blouses...
►Proposer des services, par exemple, de collecte et de traitement des données
►Faciliter la reprise d’activités des entreprises à l’issue de la crise sanitaire

#Les aides du département des Hauts-de-Seine

au 16/06/2020

Le département a voté un dispositif de soutien aux artisans, PME/TPE. 10 millions € seront déployés auprès de ces entreprises pour leur permettre de pérenniser leurs activités.

Ce dispositif s'adressera aux entreprises de moins de 20 salariés ou sans salarié dans certains secteurs en tension.

Elles doivent être immatriculées au RCS de la CCI 92 et ou répertoire des Métiers de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Hauts-de-Seine, avant le 30 septembre 2019. Ces entreprises doivent avoir leur siège et exercer leur activité dans les Hauts-de-Seine. Le montant de l'aide est de 50 % de la perte de chiffre d'affaires ou des dépenses engagées en lien avec la crise sanitaire. L'aide varie entre 2.000 euros et 10.000 euros correspondant à un minimum de perte ou de dépenses de 4.000 euros.

EN SAVOIR PLUS